Rentree_2015_secondaire

Lors de la rentrée 2015-2016, l’animateur pour enfants, Philou, venait encourager nos jeunes du secondaire à garder les yeux fixés vers Jésus. Alors j’entre dans l’auditorium à 10h, et j’aperçois le conférencier… un chandail rouge, écrit «kids» en avant et «Philou» en blanc dans le dos… Première impression : «Oh! Oh!, un animateur pour enfants…? pour les ados…?» Puis les jeunes entrent… et la conférence commence. On parle de l’histoire du paralytique qui vient voir Jésus pour être guéri, transporté et passé par le toit d’une maison. Une histoire que je connais bien. Et l’animateur pour enfants s’en sort bien avec les ados, je suis impressionnée! C’est là que : «Vous savez, j’ai grandi dans une famille chrétienne comme vous. Moi aussi mes parents lisaient la Bible et allaient à l’église. Moi aussi j’ai connu ça, suivre quand ça m’tentait pas, prier quand j’en avais pas l’gout. La première fois que j’ai participé à une pièce de Noël… fortement encouragé par mon père :), j’ai fait dans mes culottes… devant tout le monde!»

Rentree_2015_Priere

« Mais un jour, j’ai décidé que je voulais suivre Jésus. J’ai décidé que je voulais toujours aller vers Lui, garder les yeux fixés vers Lui» Vous savez, vous avez beau être dans une école chrétienne, aller à l’église, prier quand on vous le demande, ça ne fait pas de vous des chrétiens. Vous avez un choix à faire.

«C’est pas parce que je vais chez Mcdo que je suis un Big Mac!» Wow! Là j’étais convaincue! Ce gars-là sait parler autant aux enfants qu’aux ados! Ce n’est pas parce que je vais au Mcdo que je suis un Big Mac… pour moi, l’image est claire! Et là, il a raconté l’histoire du paralytique d’une manière toute simple: «Y avait un gars, un paralytique, qui voulait aller vers Jésus. Y pouvait pas, parce qu’y pouvait pas marcher. Alors quatre de ses amis ont décidé de l’aider. Ils l’ont amené plus haut, jusque sur le toit de la maison où était Jésus. Ils ont fait un trou, ils l’ont descendu par le toit, vers Jésus.» Le but du paralytique était d’aller vers Jésus, parce qu’il croyait que Jésus pouvait le guérir. Et ses quatre amis l’ont aidé à s’y rendre. «Toi, tes amis… regarde tes quatre amis les plus proches là, est-ce qu’ils sont là pour t’aider à te rendre plus près de Jésus?» Si tu choisis de chercher à aller toujours plus près de Jésus, tu dois choisir des amis qui vont t’aider à y aller. Et tu dois être celui qui va aider tes amis à s’y rendre.

Alors Philou a fait venir des jeunes à l’avant, leur demandant quel était leur but pour l’année. Et ensuite, il a demandé aux autres lesquels s’engageaient à les aider à aller vers Jésus, celui qui est là, celui qui guérit, l’auteur de la vérité et de la Vie. Et une grande majorité s’est levée. «T’es certain là… j’tai pas forcé! Tu t’engages devant Dieu et Philou, t’es certain là… Tu veux les aider à aller plus haut, à aller vers Jésus? Super! Toi, l’grand là, viens ici. Monte sur la scène. Tu t’es engagé toi aussi là… J’tai pas forcé! Ben viens prier tout de suite pour eux…» Wow! Honnêtement, Philou, l’animateur pour enfants, a captivé tout le monde! Plusieurs se sont engagés à essayer de s’approcher de Jésus. Et plusieurs se sont engagés à aider les autres à le faire.

Maintenant, tous ont besoin de nos prières. Parfois, une ambiance, un bon conférencier, une circonstance favorable peuvent nous faire dire bien des choses. «Ce n’est pas parce que je vais au Mcdo que je suis un Big Mac.» Je sais que plusieurs jeunes veulent prendre position pour Christ, mais ont peur de ce qui les attend. Je sais que d’autres ont déjà fait un pas vers Lui dans le secret, mais ont peur du jugement et hésitent à en montrer publiquement les fruits. Que Dieu nous dirige chaque jour vers Lui. Qu’Il transforme les coeurs en profondeur. Que nous soyons de vrais miracles sur deux pattes, témoignant chaque jour davantage de l’amour et de la puissance de notre Père céleste, par nos paroles, par nos gestes et par nos choix!

À Lui soit la gloire en tout temps! Amen!

Alors à tous, bonne rentrée scolaire 2015-2016!

Cindy Bouchard (alias Mme Charbonneau)